il y a trois ans

paul2014

Je prends la mesure du temps qui passe.
Là, tout de suite, en ouvrant mon compte facebook, le site me propose de partager un « souvenir » généré automatiquement. Je sais qu’il y a deux ans, j’aurais trouvé ce rappel cruel. Je sais que l’année dernière, je n’aurais pas osé le partager.

Cette année, je me permet de le faire.
J’hésite encore un peu.
Mais si peu.

Si Paul avait été avec nous pour souligner son anniversaire, j’aurais sûrement partagé quelques réflexions publiquement — comme le temps passe vite! bon anniversaire mon bel amour! — et je n’aurais pas hésité à m’émerveiller de le voir si petit, fraichement arrivé dans le monde, sur les photos datant d’il y a trois ans.

/////////

Cette année, l’anniversaire de Paul a été plus facile, plus doux.
J’ai eu envie de partager cette journée avec nos ami.e.s, nos familles.

Avec un petit délai, je re-partage ici.

img_7013

Il y a trois ans aujourd’hui, nous avions le bonheur immense d’accueillir Paul dans notre famille, dans nos familles, celles de sang, mais aussi celles de liens créés par les convictions, l’histoire partagée et les beaux hasards.

Il y a trois ans, nous faisions la rencontre de notre bébé-même-pas-fripé. Le plus beau, le plus doux. Il avait du tout petit duvet sur les oreilles, un petit nez retroussé, un petit pied un peu croche. Il était parfait.

Malgré un accouchement long et difficile et décevant, qui s’est soldé par une césarienne et plusieurs heures de séparation de mon bébé juste après la naissance, j’ai vécu le moment de notre « vraie » rencontre comme des retrouvailles avec un bébé que j’avais toujours connu. Pourtant, chaque minute en était une de découverte mutuelle pour lui, pour moi, pour Patrice.

Ça a été le début de trois semaines de bonheur. Trois semaines où on a commencé à vivre la vie qu’on s’était rêvée ensemble. On a commencé à présenter Paul à tout son petit monde, on l’a emmené se promener dehors malgré le froid, il nous a accompagnés à une manif (et à une réunion féministe), on a passé plein de temps en bonne compagnie, autour de bons repas.

Il y a trois ans, on ne savait pas qu’on partagerait seulement quatre semaines avec Paul. On ne savait pas que les heures les plus déchirantes et les semaines les plus désespérées de nos vies approchaient à grands pas.

Aujourd’hui, Paul aurait eu trois ans. Et même si on sait maintenant ce qui s’en venait, on sait aussi que la vie de Paul mérite d’être soulignée, d’être célébrée. On la raconte à son petit frère. On la partage avec vous aussi. Parce que c’est en grande partie grâce à nos familles et nos ami.e.s et notre communauté qu’on a réussi, pas à pas, à réapprendre à marcher, à se promener dans les bois, à explorer, à manifester, à tenir la main d’un autre petit bonheur.

Aujourd’hui, on a marché au bord de l’eau, on a écrit le prénom de Paul dans le sable, qu’Aimé a décoré avec des coquillages. On a aussi mangé une galette des rois en guise de gâteau d’anniversaire sans bougies (c’est Aimé qui a trouvé la fève).

bon anniversaire, bébé Paul.
tu es toujours avec nous.
xxxx

img_6994img_6983

fullsizerender-1

Publicités

10 réflexions sur “il y a trois ans

  1. Avec un petit jour de retard, très bon anniversaire Paul.
    Grace à ta maman, à ces mots si doux et si juste, tu vis dans les pensées de tout plein de gens, par delà les océans!

  2. Ce post m’apaise un peu avec le premier anniversaire de Clément (qui s’est envolé en avril dernier) qui arrive à la fin du mois. Je me demande comment aborder cet événement qui provoque un torrent de sentiments contradictoires et beaucoup d’angoisse.
    Je vois que tu as malgré tout « apprivoisé » le jour de l’anniversaire de Paul et que vous avez trouvé votre façon de le célébrer.

    Joyeux anniversaire petit Paul et douces pensées pour toi Typhaine. Les photos sont très belles et émouvantes.

    • Je te comprends tellement d’appréhender. Le premier anniversaire avait été très difficile, et peut-être encore plus pénibles avaient été les semaines qui le précédaient. C’est beaucoup en lisant ce que faisaient d’autres parents endeuillés que je me suis donné le droit de faire un événement pour l’anniversaire (et quelques semaines plus tard, pour l’anniversaire de décès)… J’espère que tu réussiras à trouver un ou des rituels qui te permettront d’apprivoiser ces dates intenses…
      Plein de pensées pour Clément, et pour toi.

  3. Oui moi aussi je pense a Paul, que je n’ai pas connu, que je ne connaîtrais pas, que je n’aurais pas connu sans ce blog croisé par hasard et suivi depuis trois ans.
    Joyeux anniversaire à Paul qui restera toujours vivant dans les textes magnifiques de sa mère. Et dans les pensées de lectrices à travers le monde.
    Et une tendre pensée de Clermont Ferrand pour Aimé … pour son anniversaire de petit frère.
    Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s