emmêlée

mes mots emmêlés
fils débobinés que je peine à ordonner

quitter mon cours de judo chamboulée
avoir de la difficulté à trouver les mots
accepter ceux des autres
ceux qui ne disent pas ma vérité mais leur malaise

sourire
répondre
Il a onze mois. Il s’appelle Aimé.
sourire

sourire
même quand on ignore ce que j’ai dit

J’ai deux enfants.

sourire
même en regrettant que ta vie soit effacée
qu’elle ne déclenche pas, elle aussi

les questions
les réponses
les sourires

je pars secouée
moins par l’incapacité des gens à recevoir l’existence d’un bébé décédé, à l’accueillir
que par mon incapacité à leur en vouloir
que par mes mots trop doux

je n’ai pas l’énergie
de rester fâchée
de faire la leçon
de faire la gueule

mais Paul
même quand je souris
au lieu de pleurer
au lieu de hurler

ma tête est pleine de toi
des fils de ton souvenir

mes fils
mon fils

Publicités

Une réflexion sur “emmêlée

  1. Gorgeous and honest. And dreadfully painful and exhausting.

    I know. I really can relate so well. It continues to happen, no matter the number of years. It is amazing we can stay vulnerable enough to feel the discomfort, the overlooking – the wounds they reinjure – so deeply.

    Paul is so obviously loved and missed.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s